Le copywriting. La rédaction persuasive. Vendre avec les mots. Rendre ton client amoureux de ton entreprise.  

Il existe plein de manières de parler de copywriting. On peut l’analyser de pleins de manières. Sous plein d’angles.

  • Capter l’attention
  • Vendre
  • Se faire aimer 

Mais là j’ai décidé de le diviser en 3 grandes sections

J’ai donné une conférence la semaine dernière au HEC et j’ai introduit le copywriting de cette façon. Alors j’avais envie de le partager ici!

À quoi sert le copywriting? 

  1. Capter l’attention
  2. Garder l’attention
  3. Vendre/passer à l’action 

Avant de commencer, je tiens à dire que le copywriting est un outil extrêmement puissant pour tout entrepreneur. Ça amène littéralement ton business au niveau supérieur. Autant niveau professionnel que personnel. 

On retrouve ça ou le copywriting? P A R T O U T 

  • Article de blogue
  • Publicités 
  • Réseaux sociaux 
  • Biographie sur LinkedIn 
  • Courriels 
  • CV 
  • Pitch de vente
  • Entrevue d’embauche 

Partout. 

Dès qu’on veut communiquer un message. C’est du copywriting.  

Il existe des tonnes de techniques et outils pour atteindre une vente. Mais aujourd’hui je t’explique la base. 

1. Capter l’attention

Quelle entreprise ne veut pas capter l’attention? 

Malheureusement, les gens sont constamment bombardés avec des pubs, des courriels, des appels… la sollicitation est très intense. Alors toi en tant qu’entrepreneur… 

Tu dois sortir du lot. 

Tu dois voir l’air alléchant, intéressant

Unique. 

Pour capter l’attention qu’est-ce que tu dois faire? 

Connais ton client idéal : ses buts, objectifs, rêves, désirs, peurs, problèmes… tout tout tout. Plus tu vas le connaître en profondeur, plus tu pourras capter son attention. 

Comment? En t’adressant directement à lui. En parlant de ses rêves/désirs/buts/peurs/problèmes. 

Attention! Tu ne veux jamais tomber dans le clickbait et offrir de l’information de m*rde dès que tu as capté cette attention. C’est pas honnête et ça sert à rien. 

Trucs pour capter l’attention :

  • Poser des questions
  • S’adresser à 1 personne 
  • Contredire des mythes 
  • Sortir une information choquante 
  • Raconter une histoire 

Exemples 

Mon client idéal : veut s’acheter des blocs appartements, mais il a peur de faire son premier achat parce qu’il ne veut pas se planter. Ne veut pas perdre d’argent. À peur des lois, des taxes, etc. 

Alors moi si je vends un service d’accompagnement d’achat d’immeuble ; oui je peux dire : Accompagnement d’achat d’immeuble. 

Mais je peux aussi dire : 

  • Si tu es prêt à acheter ton premier immeuble, ceci est pour toi! 
  • X% des gens n’achète pas leur premier bloc parce qu’ils ont peur ; est-ce ton cas?
  • Acheter son premier immeuble en 5 étapes faciles. 
  • Et si tu n’achetais pas ton premier immeuble seul?
  • Quand j’ai acheté mon premier immeuble j’ai perdu ABC à cause de XYZ, je pensais avoir tout perdu, je pensais que la banque allait saisir mes biens…

On parle directement selon les émotions du client et on montre qu’on peut aider. 

Ça capte plus l’attention, promis! 

Autre exemple : Les sujets de courriel.

Qui ici reçoit 67 courriels par jour? (trop de gens) Quel courriel as-tu envie d’ouvrir parmi les 67? Les sujets de courriels sont LE meilleur exemple de capter l’attention. 

Voici quelques exemples de courriels… poches. 

  • Nouvel article de blogue
  • Rapport de la semaine
  • Nouveau produit 
  • Méthode de vente 
  • Catalogue de la semaine
  • Informations intéressantes 
  • Renouvellement d’abonnement 

Ça passe tellement dans le beurre ces sujets-là. 

Et si je te montre ça :

Est-ce que tu as envie de lire la suite? Qu’est-ce qu’ils ont mis pour attirer l’attention?

  • Une question
  • Un prénom 
  • Un emoji
  • Une histoire 
  • Une intrigue

C’est tout des idées pour capter l’attention et sortir du lot des 1000 autres courriels! 

Magique et simple non? 

2. Garder l’attention

Bon maintenant que tu as capté l’attention de ton prospect…. Il faut la garder. 

On ne veut pas la perdre après 2 secondes right?

Quand on garde l’attention, on veut 2 choses :

  1. On veut la garder et faire grandir l’intérêt sans faire partir le détecteur de bullshit.
  2. Ne pas fatiguer et perdre l’attention de la personne.

Le détecteur de bullshit : (merci, Alexandra Martel, pour ce terme magnifique qui résume tellement bien ça)

  • Le vendeur typique de char. Le vendeur dans une boutique fatiguant qui te suit partout.
  • Celui qui vend à pression.
  • Qui ne t’écoute zéro.
  • Qui se fou de toi… qui veut juste vendre. 

Ce sentiment que tu ressens quand tu as l’impression de te faire pousser un produit sans la gorge. Quand tu te fais forcer d’acheter quelque chose… 

Ce feeling là, c’est ça le détecteur de bullshit. 

Donc pour ne pas devenir ça, pour ne pas faire partir le détecteur, on veut être : authentique, empathique et bienveillant envers notre prospect. 

Trucs pour garder l’attention :

  • Saut de ligne 
  • Phrases courtes 
  • Parler au “Je” 
  • Emojis
  • S’adresser à 1 personne
  • Raconter une histoire 
  • etc. 

En fait, tu dois oublier tout ce que tu as appris à l’école niveau grammaire… 

Désolé, mais c’est la vérité. Les gros travaux de session de 84 pages avec la table de matière, les longs paragraphes, les mots à 1000$… on fou ça dans les poubelles.

Exemple de 2 textes qui veulent dire la même chose : 

  • Le 1er  = grammaire d’université. 
  • Le 2e = bon copywriting. 

1er : 

Votre contenu est potentiellement peu qualitatif et très corporatif, tout comme votre marketing. Cela engendre l’attraction d’un public similaire, ne représentant qu’une infime partie de la population ayant un pouvoir d’achat. Alors, il devient inconcevable d’envisager de décupler sa croissance si la direction du développement impose une vision biaisée vers vers la norme. Contradictoirement au siècle précédent, la société actuelle se développe avec l’expression de la personnalité unique de chacun. En revanche, votre entité corporative s’exprime encore publiquement par rapport à la qualité supérieur du produit en marché, y attachant des caractéristiques générales peu distinctives.

🥱😴

2e : 

Ton contenu est beige. 🙄

Ton funnel est beige.

Pis ton marketing est beige.

Ça fait quoi?

Ça attire les gens beiges. Ils représentent environ 0.1% de la population.

Alors comment veux-tu aller chercher 10x plus de clients si tu te concentres à être le plus plate possible.

On est plus en 1980… 😂

On vit dans un monde où les gens assument leur couleurs, leurs personnalités, leurs passions.

Mais ta business parle encore d’un produit ou d’un service « de qualité » avec « des caractéristiques exceptionnelles ».

À première vue ; lequel as-tu envie de lire? (probablement le 2e) Et c’est à cause de toutes les choses que je t’ai expliqué plus haut. 

Super truc 

  • Écris comme tu parles 
  • Relis à haute voix 

Avec ces 2 super trucs, tu auras un texte très personnel et facile à comprendre. Ça va t’aider à améliorer tes textes. 

Quand tu te relis à haute voix, tu remarqueras toutes les phrases qui sonnent étranges, les mots trop poussés qui n’ont pas rapport. Juste ça va t’aider à rendre tes textes plus percutants

3. Vendre/passer à l’action 

Comment vendre? Trop souvent les gens ont peur de vendre parce qu’ils ne veulent pas avoir l’air du vendeur fatiguant. 

Connais ton client idéal  

Si tu connais bien ton client idéal, comme mentionné plus haut, tu connais donc les problèmes qu’il vit tous les jours. Les rêves qu’il n’arrive pas à atteindre. Ses déceptions. Tu le connais très bien. 

Si ton produit ou service peut sincèrement et réellement l’aider à se rapprocher de son rêve, si tu peux régler son problème… alors tu n’as aucune raison de ne PAS vendre right

Ne vends pas de caractéristiques 

Les gens n’achètent pas des caractéristiques. 

Ils achètent : 

  • Une solution
  • Une transformation
  • Des bénéfices 

Les gens qui achètent un abonnement au gym qu’est-ce qu’ils achètent? 

Les machines de la salle de sport? Ou une vie plus santé? Les gens achètent une transformation et non des caractéristiques. 

Le iPod. 

(Est-ce que je dois vraiment te dire c’est de quel compagnie?😉)

Mon exemple préféré c’est le iPod. Quand il est sorti, le MP3 existait déjà alors comment Apple s’est positionné pour sortir exactement le même produit? 

En vendant un bénéfice solide. Il s’est demandé ce que son client idéal avait besoin, quel est son problème? Il doit toujours traîner 50 CD pour pouvoir écouter sa musique…

Alors qu’est-ce que le iPod fait pour aider ce problème?

BOOM! 

Quand le IPod est sortie, c’était révolutionnaire comme produit techno et pourtant les MP3 étaient déjà sur le marché. Apple a vendu un bénéfice parfait pour les amoureux de la musique qui sont tannés de traîner tous leurs CD partout. 

Ne vend pas de caractéristiques. Vend toujours une solution, une transformation, un bénéfice.

Maintenant tu connais la grosse base du copywriting.

Il existe des tonnes d’autres concepts et outils mais aujourd’hui je voulais te faire comprendre en 3 grandes étapes à quoi sert le copywriting.  

  1. Capter l’attention
  2. Garder l’attention
  3. Vendre ou passer à l’action 

J’espère que ça ta aider à comprendre un peu plus le pouvoir d’une bonne rédaction! 

Tu peux toujours venir m’écrire si tu veux en parler plus en profondeur 🙃